IMG_5126.JPG

Nous avons marché

IMG_5091_edited_edited.png

Nous avons marché est un spectacle qui associe poésie et musique contemporaines à travers une lecture musicale, autour des notions d’exil, de migration, et plus largement, de déplacement. C’est une forme sobre qui s’appuie sur le livre Nous avons marché, du poète Yannick Torlini, paru aux éditions Al Dante en 2014, dans lequel «il est question d’une échappée, d’une marche, (...) d’une décision, celle de partir et de n’être plus qu’un départ.» (Editions Al Dante).

Le texte original «se décompose en trois parties bien distinctes : 1/ Tenir registre ; 2/ Tarik (manuel d’exil) ; 3/ s’échapper échapper. Le lien entre les trois textes est le thème récurrent de la fuite. De l’échappée.» (Editions Al Dante).

 

Nous avons choisi de tisser une partition plaçant «tenir registre» en soubassement, et mettant «Tarik (manuel d’exil)» et «s’échapper échapper» en exergue. Ce choix fut guidé par la figure de Tarik, symbole qui nous permet d’aller explorer ce qu’il se passe dans un corps en mouvement vers un ailleurs espéré. Un idéal qui permet de mettre un pas devant l’autre dans la fuite, de vivre l’expérience de quitter, du départ, de la marche. 

 

La langue de Yannick Torlini, lue par Juliette Penblanc, amène l’auditeur dans la transe et apparaît comme un mécanisme de survie. La musique de Martin Mor, répétitive, installe un paysage, témoin de l’échappée, chargé de mémoire et de devenir.

Lecture: Juliette Penblanc

Musique: Martin Mor

NAM d'Astier
Extrait Nous avons marché - tarikArtist Name
00:00 / 07:27